Dédicaces à venir

05 août : cultura Givors (69) 11-12 août : Fest'Imaginaire, d'Albertville (73) 19 août : Bourg-en-Bresse (01) 09 sept...

dimanche 2 avril 2017

histoire numéro 6

David était amusé par l'engouement de ses amis pour l'université. Il avait toujours su que ce jour serait très important pour Eric, mais ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que les filles s'y mettent également. En tout cas, il en connaissait une qui ne serait pas obnubilée par son choix de filière.
Il alla voir Angèle.
-Salut!
Il la trouva dans son jardin, en train de lire. Il fut amusé, il n'avait pas l'habitude de la voir calme. Il savait qu'elle avait adoré lire avant d'apprendre qu'elle avait en elle la puissance d'une étoile, il l'avait très peu vue faire depuis.
-Salut! répondit-elle en souriant. Qu'est-ce qui t'amène?
-Je voulais fuir les étudiants.
Elle rit. Elle comprenait tout à fait. Entre Olivier et son cas de conscience concernant sa seconde année de médecine méritée ou non, Eric qui ne savait pas quelle filière choisir, Annabelle qui était surexcitée à l'idée de voir des centaines d'étudiants tous les jours et Karen qui se rendait compte qu'elle serait seule cette année, elle aussi préférait ne pas les voir pour le moment.
-Tu aurais pu tenter de t'inscrire quelque part, David.
-Pour? Je te rappelle que nous sommes sur Terre en attendant d'être appelés pour faire la guerre. Je préfère t'entraîner, étudier serait du temps perdu. 
-Tu sais que je suis étudiante aussi.
-Par correspondance! Tes horaires sont flexibles!
Ça semblait si facile quand il le disait.
-Ton travail est ta priorité et tu as raison. Je préfère faire quoi toi.
-Mais les autres ont des rêves qui nécessitent des études, tu sais.
-Oui, et tant mieux pour eux, mais en attendant, ils n'entrent qu'en première année de fac!
Angèle était amusée de la réaction de David. Elle ne supportait pas plus que lui leur frénésie, mais au moins la comprenait-elle. 
-Et si on planifiait des séances d'entraînement? demanda-t-il.
-Si tu veux.
-En plus, ça devrait occuper Eric et lui remonter le moral. Il n'a pas l'air d'aller bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire